Photo
5 years today. #bluehair #blue #frange #bleue #frenchie #coloredhair #colors #piercing #pierced #piercedgirl #piercings #wow #worldofwarcraft #mistofpandaria #nomakeup #rednecklace #eyes #septum #medusa #labret #sweet #hope #hate

5 years today. #bluehair #blue #frange #bleue #frenchie #coloredhair #colors #piercing #pierced #piercedgirl #piercings #wow #worldofwarcraft #mistofpandaria #nomakeup #rednecklace #eyes #septum #medusa #labret #sweet #hope #hate

Photo
Je vomis mes relents de haine dans ta salle gueule de merde. J’suis vulgaire, comme la chatte de ta mère, j’en ai marre de devoir fermer ma bouche, de faire comme si de rien n’était alors que tu me consumes de l’intérieur.
JE TE HAIS PUTAIN.

Je vomis mes relents de haine dans ta salle gueule de merde. 
J’suis vulgaire, comme la chatte de ta mère, j’en ai marre de devoir fermer ma bouche, de faire comme si de rien n’était alors que tu me consumes de l’intérieur.

JE TE HAIS PUTAIN.

Video

Yeuu ma poupouille <3

Photo
Comme je les envies, j&#8217;aimerai tellement hurler du haut de mon rocher, hurler de toutes mes forces, pour tout évacuer. Rare sont les fois ou je laisse sortir ce surplus de rage, de colère, de tristesse, de joie ou n&#8217;importe quelle émotion d&#8217;ailleurs, je n&#8217;y arrive plus, je n&#8217;ai même plus la force de pleurer quand j&#8217;en aie envie&#8230; J&#8217;en ai tellement marre de me confronter à la réalité, cette même réalité que me pousse a me renfermer de jour en jour, voir d&#8217;heure en heure. Ce n&#8217;est pas le fait de me faire rabaisser, puisque ce n&#8217;est pas le cas, ni non plus les difficultés de vies, (argent, travail etc&#8230;) c&#8217;est juste la vie en elle même qui me pousse à reculer pour mieux sauter, c&#8217;est vrai que je me remet souvent en question, peut-être même parfois trop souvent, et que du coup j&#8217;moublies, je me met de coté, je fais toujours passer les autres avant moi, et je n&#8217;en suis qu&#8217;heureuse là n&#8217;est pas le souci, c&#8217;est juste que j&#8217;oublie de me faire plaisir, de reprendre peu a peu confiance en moi, retrouver mon autonomie, me réveiller, et surtout arrêter d&#8217;abandonner tout mes projets&#8230;Ouais, j&#8217;fais tellement de choses à la fois que quand je me heurte à une difficulté j&#8217;arrête tout instantanément, certains dirons que c&#8217;est une façon pour moi de m&#8217;évader, d&#8217;essayer d&#8217;oublier tout mes problèmes, d&#8217;autres dirons que c&#8217;est juste un surplus de créativité, une sorte d&#8217;hyperactivité&#8230;Pour ma part je ne sais pas trop ou me situer, je sais juste que je suis fatiguée de penser. 

Comme je les envies, j’aimerai tellement hurler du haut de mon rocher, hurler de toutes mes forces, pour tout évacuer. 
Rare sont les fois ou je laisse sortir ce surplus de rage, de colère, de tristesse, de joie ou n’importe quelle émotion d’ailleurs, je n’y arrive plus, je n’ai même plus la force de pleurer quand j’en aie envie… 
J’en ai tellement marre de me confronter à la réalité, cette même réalité que me pousse a me renfermer de jour en jour, voir d’heure en heure. Ce n’est pas le fait de me faire rabaisser, puisque ce n’est pas le cas, ni non plus les difficultés de vies, (argent, travail etc…) c’est juste la vie en elle même qui me pousse à reculer pour mieux sauter, c’est vrai que je me remet souvent en question, peut-être même parfois trop souvent, et que du coup j’moublies, je me met de coté, je fais toujours passer les autres avant moi, et je n’en suis qu’heureuse là n’est pas le souci, c’est juste que j’oublie de me faire plaisir, de reprendre peu a peu confiance en moi, retrouver mon autonomie, me réveiller, et surtout arrêter d’abandonner tout mes projets…
Ouais, j’fais tellement de choses à la fois que quand je me heurte à une difficulté j’arrête tout instantanément, certains dirons que c’est une façon pour moi de m’évader, d’essayer d’oublier tout mes problèmes, d’autres dirons que c’est juste un surplus de créativité, une sorte d’hyperactivité…
Pour ma part je ne sais pas trop ou me situer, je sais juste que je suis fatiguée de penser. 

Photo

Photographe&#160;: Didi-Photography Modèle&#160;: Enyaïs (moi.)

Pourquoi j&#8217;ai l&#8217;impression de ne faire partie d&#8217;aucune classe&#8230; Chaque fois que je croise quelqu&#8217;un que j&#8217;ai connu, je me fais automatiquement snober, comme si ces personnes étaient devenues en un temps record bien plus fréquentables que moi&#8230; Pas plus tard qu&#8217;hier soir j&#8217;ai revu un vieux pote, avec qui j&#8217;ai passé des soirées de JDR sur table, a qui j&#8217;ai raconté une partie de ma vie, et il m&#8217;a tout simplement ignorée, pas de bonsoir, pas un regard, rien, le néant total, quand je croise des photographes ou des modèles de ma région qui ont déjà pu apercevoir mon travail aussi bien en tant que modèle qu&#8217;en tant que photographe, je me sent infiniment petite, j&#8217;ai l&#8217;impression de devenir une petite souris qui creuse un trou dans le gruyère des autres, c&#8217;est surement de la parano, mais j&#8217;ai souvent le sentiment que ces personnes me prennent de haut, qu&#8217;elles sont plus importantes que moi, au point ou nos amis en communs les préfèrent à moi&#8230; 
J&#8217;retrouve pas en moi ce truc en plus qui fait chavirer les cœurs, j&#8217;ai un humour de merde, un caractère de merde, j&#8217;suis chiante, jalouse, perfectionniste, fainéante, et pour couronner le tout je suis en constante recherche de reconnaissance, j&#8217;ai besoin qu&#8217;on me complimente, qu&#8217;on me rassure, et j&#8217;en ai marre d&#8217;me plaindre, surtout. A croire que je ne sait faire que ça, voir tous les aspects négatifs de ma vie et en faire une boule que je dégueule tous les jours. Alors que bordel j&#8217;suis en vie, j&#8217;ai un appart, de quoi manger, j&#8217;ai des gens qui m&#8217;aiment, mais j&#8217;arrive pas à me contenter de ça, j&#8217;ai envie d&#8217;être utile, d&#8217;être quelqu&#8217;un d&#8217;important aux yeux des personnes que j&#8217;aime. 

Photographe : Didi-Photography Modèle : Enyaïs (moi.)

Pourquoi j’ai l’impression de ne faire partie d’aucune classe… Chaque fois que je croise quelqu’un que j’ai connu, je me fais automatiquement snober, comme si ces personnes étaient devenues en un temps record bien plus fréquentables que moi… Pas plus tard qu’hier soir j’ai revu un vieux pote, avec qui j’ai passé des soirées de JDR sur table, a qui j’ai raconté une partie de ma vie, et il m’a tout simplement ignorée, pas de bonsoir, pas un regard, rien, le néant total, quand je croise des photographes ou des modèles de ma région qui ont déjà pu apercevoir mon travail aussi bien en tant que modèle qu’en tant que photographe, je me sent infiniment petite, j’ai l’impression de devenir une petite souris qui creuse un trou dans le gruyère des autres, c’est surement de la parano, mais j’ai souvent le sentiment que ces personnes me prennent de haut, qu’elles sont plus importantes que moi, au point ou nos amis en communs les préfèrent à moi… 

J’retrouve pas en moi ce truc en plus qui fait chavirer les cœurs, j’ai un humour de merde, un caractère de merde, j’suis chiante, jalouse, perfectionniste, fainéante, et pour couronner le tout je suis en constante recherche de reconnaissance, j’ai besoin qu’on me complimente, qu’on me rassure, et j’en ai marre d’me plaindre, surtout. 
A croire que je ne sait faire que ça, voir tous les aspects négatifs de ma vie et en faire une boule que je dégueule tous les jours. Alors que bordel j’suis en vie, j’ai un appart, de quoi manger, j’ai des gens qui m’aiment, mais j’arrive pas à me contenter de ça, j’ai envie d’être utile, d’être quelqu’un d’important aux yeux des personnes que j’aime. 

Text

J’aurais pu faire des efforts, j’aurais pu m’entourer de bonheur et de joie, mais je ne suis pas une menteuse, utopiste ne veux pas dire menteuse.

Pourquoi passer une vie à se mentir? La vie n’est elle pas déjà assez compliquée sans se rajouter un semblant de bonheur, se mentir et se reprendre la vérité en pleine face est beaucoup plus douloureux que d’assumer la vérité dès le départ. 

On s’enferme tous dans un personnage, on a tous un masque, et personne n’assume ce qu’il est réellement, génération en mal de reconnaissance, si bien que des gosses de 12 ans se décolorent les tifs et se font des mèches au posca, ou encore des gamines de 14 ans se font tatouer une phrase qu’elles regretterons quand elles auront 20 ans ou une étoile sur le poignet… Enfin tout signe pseudo distinctif. 
A l’heure actuelle, si tu n’as pas un minimum de modification corporelles (piercing, couleur de cheveux différente, maquillage…) tout le monde te case dans la banalité et te considère comme quelqu’un d’inintéressant… 
Je me dégoûte parfois quand je suis devant mon dressing et que je me demande comment je vais m’habiller pour tel ou tel événement… Je n’ai même plus mon propre style vestimentaire, je me foutais de ce que pensaient les gens, je m’habillais comme bon me semblait, peu importe le genre que ça me donnait. Aujourd’hui je suis un peu plus terre à terre, j’ai des fringues classiques pour le taff, je ne sors quasiment plus de chez moi donc forcément je ne m’habille plus comme je veux pour aller au pub ou pour bouger avec mes potes, mes cheveux ont tellement morflé a cause des décolos et des teintures semi-permanente, que j’ai du les couper et retrouver une couleur plus ou moins naturelle… 
Je m’en veux de ne pas m’assumer, tellement que j’en viens a détester les gens qui s’assument réellement, pas ceux que j’admire hein, les autres. Enfin il y en a peu que j’admire… Et même sans question de s’assumer je déteste beaucoup de personnes, c’est pénalisant au bout d’un moment, pour le taff, pour les rencontres entre potes, pour les soirées, je suis une asociale dans l’âme, j’aime personne et personne ne m’aime, une vraie nihiliste, pour moi la race humaine n’est pas rattrapable…
Ça n’empêche pas que je ne sache pas m’assumer en tant que personne à part entière… 
Et ça m’énerve.

Photo

Take a walk down the aisleAt the end of the mileGive your life to my charmsIn the Admiral&#8217;s Arms.

Take a walk down the aisle
At the end of the mile
Give your life to my charms
In the Admiral’s Arms.

Text

La glace a fondu, mais par le feu, en s’évaporant elle a plu, sur le feu, aussi éteint qu’une flamme que l’on aurait soufflée.

Je craque. ça fait bien trop longtemps que je ne suis pas venue m’exprimer ici, ceci étant je n’ai pas non plus l’impression d’être importante, peu voir pas du tout de personnes ne lisent ce que je viens déverser sur ce blog… Ce qui était à la base un exutoire est devenu au fil du temps quelque chose de capital…
J’ai même plus la force de tenir mon blog sur mon régime. Je ne sais même plus si je l’ai entamé pour moi d’ailleurs, je suis dégoutée de manger, si c’est un peu gras, trop saignant, trop épicé, peu importe, si ça a du goût, ça m’écœure.
Pour seul objectif j’ai envie de maigrir, pas de mincir non, pas de perdre ces quatres petits kilos en trop, non, mon but c’est d’avoir un corps parfait, sans peau d’orange, sans cellulite, sans vergetures, juste un ventre plat et de petites courbes harmonieuses. On m’a trop souvent qualifié de “ronde”, et si j’avais le malheur de me sentir bien dans ma peau, on me rappelait bien vite que je ne m’accepterai jamais telle que je suis, que ce soit sur le plan physique ou moral d’ailleurs. Mon impulsivité me fait défaut, peu à peu je deviens celle que j’ai toujours répugné, une femme vide, sans cœur pour autrui, sans envie de rencontrer de  nouvelles personnes ou de faire des efforts pour bien s’entendre avec tout le monde autour d’elle.
Juste une putain d’asociale tout le temps énervée, certains disent que je fais tout le temps la gueule, que je trouve toujours une excuse pour éviter le bonheur, que je ne serais pas à plaindre si j’acceptais ce que j’étais. Mais je n’accepte pas ce que je suis, je n’ai jamais accepté ce que j’étais, et je m’en veux chaque jour de ne rien pouvoir faire pour changer ça.
Je me haie.

Photo
Que faire, que croire, que penser?!
Tout est altéré&#8230; Visions comme faits, les erreurs, les peurs, sont synonymes du passé, trop de fois j&#8217;ai pleuré en allant jusqu&#8217;à m&#8217;oublier, espérer espérer&#8230;
Que faire quand tu connais la triste vérité?! Quand a tes yeux les mensonges se sont transformés&#8230;
Que croire quand on te promets ces choses qui seront peu à peu oubliées&#160;?! Quand ton seul pillier s&#8217; est éffondré sous tes pieds&#8230;
Que penser quand tu te sens rejeté?! Que l&#8217;amour que tu éprouvais n&#8217;avait aucune réciprocité.
J&#8217;ai fermé les yeux et j&#8217;ai encore pleuré, espérant tout doucement &#8220;mensonges, arrêtez s&#8217; il vous plaît.&#8221;

Que faire, que croire, que penser?!
Tout est altéré… Visions comme faits, les erreurs, les peurs, sont synonymes du passé, trop de fois j’ai pleuré en allant jusqu’à m’oublier, espérer espérer…
Que faire quand tu connais la triste vérité?! Quand a tes yeux les mensonges se sont transformés…
Que croire quand on te promets ces choses qui seront peu à peu oubliées ?! Quand ton seul pillier s’ est éffondré sous tes pieds…
Que penser quand tu te sens rejeté?! Que l’amour que tu éprouvais n’avait aucune réciprocité.
J’ai fermé les yeux et j’ai encore pleuré, espérant tout doucement “mensonges, arrêtez s’ il vous plaît.”

Photo
Pourquoi il fait aussi froid dans son cœur? J&#8217;ai mal, j&#8217;ai peur, on m&#8217;a toujours considéré comme une fille à l&#8217;âme sombre, mais me tourner en dérision n&#8217;aura jamais pour but d&#8217;arranger les choses, bien au contraire, seulement certaines personnes ne veulent pas comprendre&#8230; J&#8217;aimerai tant pouvoir balancer ce que je ressens et assumer derrière, sans avoir peur de quoi que ce soit. Je suis faible.

Pourquoi il fait aussi froid dans son cœur? J’ai mal, j’ai peur, on m’a toujours considéré comme une fille à l’âme sombre, mais me tourner en dérision n’aura jamais pour but d’arranger les choses, bien au contraire, seulement certaines personnes ne veulent pas comprendre…
J’aimerai tant pouvoir balancer ce que je ressens et assumer derrière, sans avoir peur de quoi que ce soit.
Je suis faible.

Text

Vous avez beau dire, vous avez beau faire, vous avez beau croire, vous avez beau plaire, je ne serais jamais celle que vous espérez.

Photo : Autoportrait, de moi, par moi (laugik tavu).

J’en lis des tas, tous les jours, que ce soit de la merde ou du chocolat, dans tous les cas, on parles de moi, peu m’importe en réalité, puisque vous vous trompez…
"Elle n’aime personne et ne pense qu’à elle", "elle assume son surpoids", "elle se prends pas pour de la merde, loin de là", oui oui, j’ai les oreilles partout, surtout quand vous parlez pas loin de moi.
Ou que vous me critiquez devant des gens qui tiennent à moi.
Enfin bref… Dans tous les cas de figure, si vous voulez jouer, je vais vous donner de quoi blablater entre vous sur ma personne.
Premièrement, je ne suis pas le genre de fille égoïste et égocentrique que vous croyez côtoyer, bien au contraire, mais comme vous êtes étriqués et faibles d’esprits, vous ne cherchez pas a me connaître plus, vous ne cherchez pas à percer la carapace.
Deuxièmement, je ne me trouves pas en surpoids. Certes j’ai quelques rondeurs, mais je suis loin d’être en surpoids, et en plus, je n’assume pas du tout mon corps.
Troisièmement, je ne me prends pas pour de la merde? Ah bon? Je dois être une des filles qui a le moins confiance en elle de la région. Oui de la région parce-qu’il ne faut pas abuser non plus, il y a pire.
Je pourrais continuer pendant des heures à vous parler de mes défauts, de ce qui me dégoute chez moi, de tous ce que je hais sur cette planète, mais ce blog était à la base un échappatoire, pas une plateforme d’excuse pour la personne que je suis. Je n’ai pas a me justifier de ce que je suis, mais malheureusement c’est ce que la plupart d’entre-vous me demande, et j’en ai marre, donc à partir d’aujourd’hui je cesserai mes concessions, puisqu’au final mes efforts sont vains.

Text

Le repos de la guerrière, le calme après la tempête… Pourquoi les larmes coulent tel la pluie diluvienne?!

Parfois j’en ai juste assez, je suis fatiguée…
Devoir se battre au quotidien est un vrai supplice… Que ce soit pour sauver quelques sentiments, pour me hisser une place où j’aimerai être, contre tous ceux qui me pensent incapable de faire quoi que ce soit seule, ou même et surtout, contre moi même.
Je suis faible, il est facile de prendre des décisions mais il est dur de s’ y tenir, j’ai tellement perdu par rapport à celle que j’étais avant, pas d’un point de vue mental, au contraire, mais niveau physique par exemple… Il y a 3 ans je pouvais faire plus de 6km en fauteuil il n’y avait aucun problème, maintenant faire 500 mètre est devenu une épreuve de force, j’ai pris plus de 20 kg, j’étais une jeune fille sure d’elle et autonome, aujourd’hui j’ai l’impression d’être une grosse vache assistée.
Je suis fatiguée de combattre contre moi même.

Text

Une autre nuit passée à réver, une autre vie passée à aimer, plus jamais, non plus jamais je n’oublierai.

Tattoo : Mon poignet, fait par Hasta la Muerte (Cavaillon)

Journée de reprise du boulot aujourd’hui… j’suis fatiguée et un peu contrariée par le temps… J’ai beaucoup de mal à me séparer de la chaleur de mon lit, surtout quand je fais un rêve aussi beau que celui de cette nuit…
L’entendre dire ces mots, ça m’a plus chamboulée qu’autre chose… Mais bref, le sujet n’est pas là !
On m’a demandé aujourd’hui : Pourquoi un triquetra?
Ma réponse est simple, j’ai toujours été attirée par ce symbole, il a plusieurs origines, une représentation d’ensemble, une protection, la règle de trois, et encore plus de significations au fil des années et des croyances.
Pour ma part, c’est surtout la représentation d’ensemble et la protection qui m’ont poussée à faire graver ce symbole sur ma peau, à le porter sur moi tout au long de ma vie.
Peut-être une façon de plus de me prouver des choses, et d’assumer de plus en plus celle que je suis réellement..
Je commence à peine à me découvrir et à m’assumer, une jeune femme aimant beaucoup de choses et étant compliquée. C’est tout ce que le reste du monde à besoin de savoir, pour le reste, je veux rester maitresse de mes émotions et de ce que je dégage…

Text

Les regrets, c’est comme une bombe a retardement, ça traine sur des années jusqu’à faire imploser ton coeur.

Quelle erreur de fouiner dans son passé, on se découvre plein de regrets, de magnifiques souvenirs, mais des regrets, ce qui a le don d’effacer, ou du moins d’atténuer les merveilleux souvenirs qui restent présents malgré tout…
C’est dur de se dire que tout est de notre faute, qu’on a bel et bien foiré, et qu’un jour ou l’autre on le regrettera encore plus… Alors on essaie de remettre les choses en places, dans sa tête du moins, on se dit qu’on pourra peut-être arranger tout ça, se repentir de tout le mal que l’on a pu faire autour de nous, puis on se rends compte que c’est trop tard, que ces gens nous ont aimé, détesté et que maintenant nous ne sommes plus rien pour eux, rien d’autre qu’un souvenir douloureux pour certains… 
C’que j’ai pu être conne, d’agir comme ça, sans penser aux conséquences, juste penser à ma gueule, à rien d’autre, sans ménager aucun des sentiments que ces personnes avaient pour moi… Et aujourd’hui mon cœur de pierre s’est juste changé en cœur de guimauve, il est juste glacé de l’extérieur, je me suis punie toute seule de ce mal que j’ai pu faire a cette époque, j’ai peur de ce que je peut faire subir aux gens, donc je me renferme et je fais passer cette peur de moi pour la peur des autres, ce qui est logique au final…
J’écoute les musiques les plus déprimantes du monde en écrivant ce texte, je sais pas si ça m’aide à me sentir mieux ou au contraire si ça m’aide à déprimer encore plus…
M’enfin, je suis en manque de ces années passées en leur compagnie, de la légèreté des moments vécus, sans prises de tête ni rien, puis j’ai tout gâché.

Rien n’est jamais acquis…

Video

J’ai plusieurs fois pensé à lui écrire tout ce que je ressentais… Mais à chaque fois que j’essaie j’efface tout de peur des réactions, je chéris tellement ce qu’on à déjà que j’ai peur de tout gâcher à nouveau…
Alors je laisserai le temps au temps mais sache que cette chanson est pour toi. Et seulement pour toi. <3